Boris

La page hommage de sousrealisme.org, 31 août 2007

35

Boris nous a quittés le 30 août 2007. Le Journal du Futur est sans voix. Cette horrible feignasse à la lamentable mentalité de fonctionnaire a poussé le vice jusqu’à prendre des vacances éternelles. Nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un happening politique de protestation contre l’idée d’une France où l’on doit travailler plus pour gagner plus, un hara-kiri sous-réaliste en quelque sorte.

Ou alors, quelque chose de plus sombre. Un terrible complot ourdi par le Grand Capital, las de ses attaques incessantes et foncièrement déplacées contre l’économie de marché. Toujours à râler, ce type était épuisant.

Depuis des années, les patrons des grands laboratoires pharmaceutiques se font violence en ne finançant pas la recherche et le développement contre le palu. Pas parce que ce n’est pas rentable, non non, pas parce que c’est une maladie de pauvre, bien sûr que non. Ça les rend eux-mêmes malades de voir tous ces pauvres Africains mourir du palu. Ils se réunissent tous les week-ends pour pleurer. Mais c’est le prix à payer, dans l’espoir fou qu’un jour, peut-être, ce râleur de Boris, grand reporter au Service Afrique de RFI, se fasse piquer lors d’un de ces voyages sur le Continent noir. Voilà, c’est réglé. Vous pouvez trouver le vaccin, maintenant ? Merci d’avance.

Guillaume Podrovnik

RFI, Les visiteurs du jour, 6 septembre 2007

hommage_sponsors